Wyrdfest Wales 2013 : petit compte-rendu


Hier se tenait le tant attendu (pour moi en tout cas ^^) Wyrdfest Wales 2013, la première édition d’un évènement mêlant conférences sur le paganisme, marché païen-sorcier et spectacles. En rentrant, j’ai fait une petite (enfin, plutôt longue en fait) vidéo à chaud sur l’événement,  aujourd’hui je prends le temps de taper un article un peu moins fouillis sur le sujet.

Je vous passe les péripéties pour arriver à l’endroit de la convention, nous avons finalement rejoint l’université de Swansea qui accueillait Wyrdfest après 10h et au passage raté le rituel d’ouverture (sniff). Ce n’était pas un immense événement, cela dit vu qu’il se tenait sur la journée (entre 9h30 et 17h environ) quelque chose de plus grand aurait était trop grand. À l’entrée nous avons retrouvé des têtes connues de la PF, une fois la main tamponnée, nous avons eu un tout petit peu de temps pour jeter un oeil. On est passés assez vite sur le Healing hall (et on a manqué de temps par la suite pour y revenir et regarder plus en détails les prestations proposées) pour aller se balader entre les stands du marché païen.Globalement, nous n’avons jamais passé de longues périodes à faire du shopping mais plutôt plusieurs courts moments entre les conférences que nous avons toutes faites 🙂 Pour essayer de structurer un peu l’article, je vais d’abord m’occuper des conférences puisque globalement c’est quand même l’intérêt principal d’un tel rassemblement, puis des spectacles et enfin, du marché païen.

  • Les conférences

Au programme d’hier, quatre conférences : la première par un « artiste païen », la seconde par un druide, la troisième sur la lune et la dernière sur le chamanisme incluait un voyage chamanique.

La première conférence était présentée par Neil Geddes-Ward, un artiste qui a illustré pas mal de magasines néo-païens et qui peint habituellement des fées, gnomes, greenmen… etc. J’étais assez intéressée par le sujet, c’est toujours intéressant de connaitre la façon dont travail un artiste, où il puise son inspiration…
Si  la conférence en elle-même n’était pas décevante, l’artiste lui par contre, c’était une autre histoire. On en a d’ailleurs parlé dans le train du retour et cela m’a « rassurée » en un sens, je ne suis pas si idéaliste que ça lol. Bref, je n’ai pas du tout accroché avec l’état d’esprit de l’artiste 😦

La seconde conférence était sur le thème du druidisme gallois et magistralement présentée par Kris Hughes. Lui-même membre d’un groupe de druides gallois, il nous a expliqué avec un humour très anglais (hilarant !) en quoi l’histoire de l’étymologie des mots druides et sorcières en gallois avaient façonnée quelque chose d’un peu différent du druidisme anglais par exemple, notamment au niveau de la pratique magique. Bref, c’était extrêmement intéressant et fantastiquement présenté. Du coup, je pense me procurer le livre de Kris Hughes, parce que si le contenu est ne serait-ce qu’à moitié aussi intéressant que la conférence, ça vaut clairement le coup !

La troisième conférence aussi a été un gros coup de coeur, autant pour le contenu que pour l’auteur. Carole Carlton nous a parlé de la lune, tant au niveau historique, scientifique que magique. C’était là encore très enrichissant et Carole Carlton est vraiment quelqu’un d »à la fois adorable, très intéressante et infiniment apaisant. Elle est exactement la matérialisation de la sorcière britannique sage et un peu hors du temps (en gros une Miss Marple branchée sabbats :P) telle qu’on peut se l’imaginer. Là encore, je pense que je vais me procurer ses livres (c’est mes parents qui vont être contents, ils manquent souvent d’idées pour mon anniversaire et j’ai un mal fou à leur en donner d’habitude ^^). Son site et son blog

P1060966

Le dernier talk était en fait un mélange entre conférence et workshop. Sarah Howcroft nous a parlé de core shamanisme et nous avons fait un voyage au son du tambour pour découvrir notre animal guide. Dit comme ça, ça a l’air génial, en vrai, beaucoup moins. Outre le fait que la conférencière ne parlait absolument pas assez fort (et pourtant on était proches d’elle), ce qu’elle prône ne sonnait pas tout à fait juste. C’est un sentiment tout à fait personnel mais nous avons été un certain nombre à être « déçus du voyage » si je puis dire. Le voyage en lui-même n’était pourtant pas le soucis (pour moi en tout cas), le rythme du tambour a bien fait son travail, mais c’est tout. Le personnage et les idées m’ont déplus.

  • Les spectacles

Entre les conférences et nos déambulations dans le marché nous avons pu profiter d’un joli spectacle de Belly Dance, d’un concert et de contes. Je ne suis pas fan de Belly Dance, pas en tant que spectatrice en fait, (j’aime énormément regarder du Tribal Fusion cela dit 😉 ) mais c’était quand même sympa. Le concert qui en fait était entrecoupé par les interventions de la conteuse (ou l’inverse lol) était génial. Je connaissais les artistes (au propre et au figuré lol puisque la chanteuse assiste aussi au Pagan Moot de Cardiff ^^) et honnêtement j’adore ce qu’ils font. La conteuse était vraiment talentueuse, j’adore les histoires teintées de folklore et j’ai été transportée par ses mots. Pour jeter un oeil et une oreille par la même occasion au travail de Mike et Blanche c’est par là et c’est par ici pour le site de Cath notre conteuse 🙂

On en vient donc à ce fameux marché. Pas immense mais plein de trésors faits main et franchement loin des prix exorbitants qu’on peut parfois trouver. J’ai rencontré des artistes et artisans passionnés et cela se voyait dans les objets présentés, tous plein de cette énergie si particulière que l’on trouve aussi dans les vieux meubles, ceux que l’ébéniste a aimés et pris le temps de faire. Il y avait presque de tout, exit par contre les moulages et trucs issus de la « mass production »; à part quelques brules parfum et calices (une minorité) tout était unique. Entre les tambours, les mailloches, les hochets et autres bâtons, baguettes, balais, encens, pierres ou encore huiles il y en avait pour tous les goûts et vous imaginez bien que j’ai fait du shopping :

P1060946
Voici donc une vue d’ensemble de mon butin posé sur un superbe morceau de cuir acheté aussi hier pour me servir de tapis de tirage. Avec sa lanière de cuir il se roule et se transporte partout et niveau texture ce cuir est juste ❤
P1060964
J’ai aussi craqué pour un roll-on aux huiles essentielles (avec une base d’huile végétale) relaxant. J’aime beaucoup le principe du roll-on, c’est très pratique. Son odeur est divine (camomille, lavande, menthe poivrée … hummm !) et la demoiselle qui les fait était super sympa 🙂
L’une des amis avec lesquels je suis allée à Wyrdfest en a aussi pris un, mais énergisant. Pas mal mais je n’accroche pas avec l’odeur du patchouli 😉
P1060962
Mon nouveau brûle parfum en pierre à savon, on ne le vois pas très bien sur la photo mais il est assez grand en fait. Il viendra remplacer mon ancien brûle parfum ébréché.
P1060963
Nouveau brûle parfum en…. Pierre à Savon ! Yay ! et avec coupelle amovible en plus 🙂
P1060961
De la résine d’ambre dont l’odeur est si … ❤
J’ai hâte de pouvoir en brûler un peu (vivement dimanche et les vacances en France pour le coup !) mais même dans son sachet bien fermé, elle embaume tout ma chambre ici !
P1060958
Une jolie bourse en cuir pour y ranger mes runes 🙂
P1060957
La bourse est réversible…
P1060955
Coup de foudre absolu, ma nouvelle baguette en acajou. Elle est parfaite, que dire de plus ? Et l’artisan était vraiment adorable ! (et avait un tatouage de greenman sur l’avant-bras vraiment chouette aussi ^^)
P1060953
La poignée/ le manche de ma nouvelle mailloche, en bois et cuir et très agréable à prendre en main.
P1060952
La partie de la mailloche qui frappe la peau du tambour. J’ai vraiment hâte de l’essayer sur mon bòdhràn !
P1060951
Deux mignonnes pointes de quartz, les 2 seules pierres que j’ai ramenées de Wyrdfest (et oui, c’est un miracle qui mérite d’être souligné !)
P1060949
Une grande coquille d’abalone pour de future fumigations à la sauge et aussi peut être pour servir de bol d’offrande (ce n’est pas encore tout à fait décidé ^^).
Ici de dos, avec sa jolie spirale.
P1060947
Et voilà l’intérieur de la coquille. Elle est très stable, profonde mais pas trop et juste superbe !
P1060956
Un sachet de pétales de rose, je n’en avais presque plus à la maison.

Et voilà ! mon petit compte-rendu de Wyrdfest est terminé. Si vous souhaitez voir une vidéo et des photos prises sur place, Olivia en a mis en ligne. perso, j’ai totalement oublié d’en prendre mais j’ai des souvenirs plein la tête ! Le rituel de fermeture était très simple mais plein d’énergie et de poésie et j’ai eu un petit pincement au coeur en quittant la convention, heureusement qu’il y a le Moot lol.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s