Blabla du soir sur la perçeption du paganisme


[Attention, ce post est long et en vrac et pourrait causer des migraines à ceux qui auraient le courage de le lire jusqu’au bout]

Ce soir, petit post blablatesque parce que je ne suis pas vraiment motivée pour faire un vlog et que j’ai envie d’écrire un peu pour changer. Cela fait un moment que je réfléchis en long, en large et en travers sur le sujet que je voudrais aborder ici, j’en ai parlé avec des amis français et britanniques d’ailleurs : la différence de perception du paganisme (au sens très large) entre la France et le Royaume-Uni. Parce que oui, en effet, il y a une différence dans la façon dont les gens perçoive ce type de spiritualité outre-Manche et pas des moindre. Attention, le Royaume-Uni ce n’est pas « PaganLand » non plus hein mais globalement, je trouve les gens, païens ou non, plus ouvert sur le sujet de la spiritualité. Il est, en un sens, plus facile d’être ouvertement païen en Grande-Bretagne, pas uniquement païen d’ailleurs, de ce que j’ai pu voir c’est valable pour toutes les religions/spiritualités.

Attention, je fais bien une comparaison à la France et à mon expérience, je ne parle pas dans l’absolu, loin de là, car le UK, ce n’est pas le Pays des Bisounours. Mais bon, vous vous en doutiez non ?

Quand je dis que de mon point de vu il est plus facile d’être publiquement païen au UK, je pense principalement au fait que la religion et la spiritualité sont beaucoup moins taboues qu’en France. La laïcité française (quoi qu’on en pense, qu’on la considère objectivement laïque ou plutôt une vaste blague) qui voudrait bien selon certains prôner la tolérance et l’acceptation de tous les cultes, a quand même pas mal tendance à transformer la croyance, la foi en quelque chose qu’il faut cacher. Un peu comme la poussière qu’on planque sous le tapis, la spiritualité est toujours là, tout simplement parce que nous en avons besoin (certains d’entre nous tout du moins). Du coup, on fait avec et quand on n’appartient pas à l’une des grandes spiritualités reconnues et pas cataloguées sectaires, on en arrive à avoir ce que je qualifierais de foi clandestine. Je trouve cela dommage.
En même temps, je serais hypocrite de dire que cela ne change pas, entre les cafés païens et la communauté virtuelle qui tend à se matérialiser, le paganisme français sort peu à peu de son placard à balais.

Malgré tout, c’est une communauté jeune, très privée et timide dans le sens où il est rare de voir des gens discuter débattre du dernier livre de Dugan dans le tram ou tirer les cartes dans des endroits publics. Je ne dis pas que cela n’arrive pas, perso, je tire les cartes jusque chez McDo … Bon pour le livre de Dugan, et la littérature païenne en générale, on a un petit problème de traduction aussi. Mais ça aussi ça s’améliore.

Cependant, la spiritualité reste encore taboue et doit rester du domaine de la sphère privée voire cadenassée dans la tête du croyant. Ce que disait Marx sur la religion opium du peuple, souvent compris comme « la religion c’est bon pour les faibles, les non-instruits…etc » représente assez bien la situation.

Si on compare le paganisme au cannabis, en France à l’heure actuelle, c’est toujours illégal, c’est relativement toléré tant que c’est pour la conso perso et que l’on ne te prend pas en flagrant délit mais on est loin de la légalisation. Bon, j’avoue que la comparaison est un peu faible mais globalement je trouve ça plutôt vrai, à la différence près que dans le cas du paganisme, les Pays Bas ne sont pas les seuls à « avoir légalisé la chose » si je puis dire.

Je ne vais pas continuer ma comparaison foireuse pour vous parler du UK, je vais simplement vous dire qu’il me semble qu’être païen ici est plus simple. On ne va pas vous prendre pour un allumé bon à enfermé, même s’il existe des oppositions au paganisme ici aussi. Enfin, si, peut-être que si, mais on ne critiquera pas le fait de croire en quelque chose, généralement, c’est la pratique magique qui choque certains, et encore… Porter un pentacle en cours n’est pas un problème (cela dit, j’avoue ne jamais avoir eu de problème avec ça en France non plus), sortir un jeu de tarot et tirer les cartes dans le train ne perturbe pas vraiment les autres voyageurs (alors que là pour le coup, il m’est déjà arrivé de générer des regards choqués/outrés en France pour la même chose …), les universités ont leurs asso païennes et accueillent des événements comme celui où j’étais le week-end dernier, des boutiques de vêtements proposent même de la chiromancie et du reiki…. Bref, il y a des oppositions et des problèmes certes mais globalement, je trouve l’atmosphère plus « acceptante ». Après j’ai bien conscience que la communauté ici est plus ancienne, plus ancrée et que l’histoire du pays avec la religion n’est pas la même qu’en France.

Cela dit, ça me donne vraiment envie de voir les choses changer en France et de voir grandir notre petite communauté, parce que mine de rien il y a du potentiel. Je finis mon blabla du soir sur une note un peu positive, ce n’est pas un post vraiment organisé, juste une suite d’idées en vrac…

P1060829
Cardiff Castle
Publicités

2 réflexions sur “Blabla du soir sur la perçeption du paganisme

  1. Tu n’est pas la seule qui aimerais voir une plus grande ouverture d’esprit face au paganisme. Je peux me mettre à tirer au tarot n’importe où sans problème mais si au commence à parlé boutique, librairie, association éso/païen aussitôt que je m’éloigne des 2 grand centre urbain du Québec plus rien. Ma province est jeune et a été profondément religieuse longtemps, on a encore du chemin a faire et je garde espoir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s