Tasséomancie : petite intro


Aujourd’hui, je vous propose le premier article d’une série consacrée à la tasséomancie. En général, je suis une catastrophe en ce qui concerne les séries et je finis toujours par ne jamais les finir, la différence ici est que celle-ci accompagne un projet plus grand. Bref. On en reparlera plus tard, concentrons-nous sur le sujet du jour, j’ai nommé : la tasséomancie.

Cet article est simplement une courte introduction visant à présenter très globalement cet art et la méthode que j’utilise. Je reviendrais en détails sur le sujet dans de prochains posts.

Tasséomancie

Introduction

La tasséomancie, aussi appelée tasséographie ou tassomancie est tout simplement l’art de lire l’avenir dans les feuilles de thé. Souvent associée à la divination par le marc de café, cette méthode combine intuition, subconscient, symbolisme et… thé. Très populaire au 18 et 19ème siècles, la tasséomancie reste une pratique largement associée avec les diseuses de bonne aventure au même titre que le tarot et jouit d’un sacré bagage de stéréotypes et de fantasmes dont je reparlerai dans un prochain article.

Globalement, c’est une méthode de divination simple et peu onéreuse. Facile à mettre en pratique, la tasséomancie requiert tout de même pas mal de pratique pour être efficace. Comme toute forme de divination me direz-vous.

Le principe est, dans une tasse à thé avec soucoupe, de préparer son thé, en vrac (sans sachet ni boule) et de le déguster en pensant à la question que l’on souhaite poser sans oublier de laisser un peu de thé au fond de la tasse. On tourne ensuite la tasse plusieurs fois, on la retourne sur la soucoupe et on se lance dans l’interprétation des feuilles restées dans la tasse. Comme je vous le disais, ce n’est a priori pas quelque chose de très compliqué.

Ce qui rend l’exercice un petit peu plus difficile, c’est l’interprétation des symboles formés au fond de la tasse par les feuilles de thé restantes. C’est cet art, car oui, s’en est un, qui confère à la tasséomancie son aura mystique.

Tasséomancie

Préparer sa tasse

Chacun a sa propre méthode pour préparer LA tasse de thé. Le plus important est de choisir une tasse à thé adaptée. J’y consacrerai un article mais globalement, préférez une tasse pas trop haute, simple et à l’intérieur clair et uni, grosso modo, comme celle sur les photos.

Tasséomancie

Commencez par faire chauffer de l’eau et choisir votre thé. Je vous conseille fortement un thé en vrac, noir, blanc ou vert et de bonne qualité si possible (avec de belles feuilles entières qui formeront les symboles de façon plus claire et précise).

Tasséomancie
Pour commencer, je trouve plus aisé de mettre directement l’équivalent d’une cuillère à café de thé dans la tasse. On peut aussi utiliser une théière dont le passage du corps de la théière au bec est large et sans filtre.

Tasséomancie

Une fois que vous avez mis votre cuillère à café de thé dans la tasse et versé par-dessus votre eau bouillante, laissez infuser votre tasse tranquillement. Le temps d’infusion dépend de votre thé, essayez de ne pas sur-infuser votre tasse car il faudra la boire ! 😉

Tasséomancie

Quand votre tasse aura fini d’infuser et aura assez refroidi, buvez-la à petites gorgées tout en vous concentrant sur la question à poser. Si vous effectuez une lecture pour quelqu’un, c’est le consultant qui boit la tasse.

Tasséomancie

Essayez de ne pas boire les feuilles, seulement le liquide et d’en laisser un peu au fond (l’équivalent de la dernière gorgée). Tournez (ou faites-tourner) la tasse 3 fois dans le sens inverse des aiguilles d’une montre puis retournez-la dans sa soucoupe. Attendez le temps de trois grandes inspirations et taper trois fois sur le cul de la tasse (là encore, ce petit rituel est à effectuer par la personne qui pose la question).

Tasséomancie

Retournez votre tasse. A l’intérieur, les feuilles de thé vont s’être placées sur les bords de la tasse en formant des symboles qu’il vous faudra interpréter.

Tasséomancie

Lire sa tasse

La lecture d’une tasse se fait à partir de l’anse qui représente le consultant puis dans le sens des aiguilles d’une montre. Plus les symboles sont proches de l’anse, plus leur influence sur le consultant est immédiate. Une tasse se divise également en trois zones : le fond qui représente le futur plus lointain, le milieu qui représente le futur à moyen terme et le bord qui représente le futur immédiat.

Voilà, c’est globalement la méthode que j’utilise  et que je trouve très efficace. J’ai quelques autres petites manies qui forment en fait un vrai rituel de préparation et de lecture et dont je vous reparlerai dans un prochain article. J’espère que cette rapide introduction vous aura plu et vous aura donné envie de vous lancer.

*******************************************************************

Les articles sur la tasséomancie (les liens seront ajoutés au fur et à mesure des publications)


Ressources en français

Vous connaissez d’autres ressources francophones sur le sujet ? Laissez-moi un petit commentaire, je mettrai cette liste à jour 🙂

Publicités

8 réflexions sur “Tasséomancie : petite intro

  1. C’est « marrant » que tu parles de tasse toute blanche, j’ai souvent vu des images de tasse avec des symboles dans le fond (zodiaque et/ou planètes). Cela dit, je n’ai quasi rien lu sur le sujet.
    Merci pour cet article, et j’ai hâte de lire la suite 😉

    J'aime

    • Je trouve les tasses unies plus pratiques pour voir les symboles sans interférence. J’ai longtemps bavé devant les Cup of Destiny et autres tasses « spéciales tasséomancie » mais au final après avoir lu/entendu et testé par moi même, je dois dire qu’une tasse la plus simple possible est plus efficace. Cela dit, j’aimerai tout de même bien mettre la main sur la Psychic Cup _ (juste pour le côté collector)

      J'aime

  2. Coucou !

    Je me permets de te montrer un lien vers une image de tasse de thé utilisée en dégustation, pour la tasséomancie ça me parait pas mal d’après ce que tu dis. C’est une tasse de thé où on met directement le thé dedans, avec un petit couvercle qu’on déplace de quelques milimètre pour boire tout en retenant les feuilles de thé dans la tasse. Je t’en montre une toute blanche, mais il y en a des décorées pour les amateurs 🙂 (je vais essayer de m’en procurer une pour ma dégustation de thé, un jour je m’essaierai ptet à la tasséomancie 😀

    http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.lepartiduthe.com/405-554-large/zhong-en-porcelaine-blanche-15cl.jpg&imgrefurl=http://www.lepartiduthe.com/lang-fr/405-zhong-en-porcelaine-blanche-15cl.html&h=260&w=260&sz=13&tbnid=diH8jKo4uZaYAM:&tbnh=107&tbnw=107&zoom=1&usg=__Xe3u0vLtLPel-a0XTlZXCdapgBc=&docid=VN1FO6BxCUm53M&sa=X&ei=m07lUrqvOYTY0QWS84CQDA&ved=0CGIQ9QEwAg&dur=418

    J'aime

      • Tout à fait, si ta tasse a un petit défaut, tu peux aussi t’en servir « d’anse » enfin, quoi qu’il arrive « y’a toujours moyen de s’arranger » comme on dit 😉

        J'aime

    • Elle est superbe ! J’aime beaucoup le côté blanc et épuré, très reposant 🙂
      Par contre, pour la tasséomancie, j’ai peur qu’elle ne soit pas assez évasée/bombée, à essayer cela dit car ça dépend aussi du thé utilisé avec ^_^
      En tout cas, elle doit être super en dégustation !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s